Lobbying : panique à la Commission européenne

Douze sociétés «douteuses» sont inscrites sur la liste officielle des groupes de pression de l’institution.

Il règne un climat de paranoïa à la commission européenne depuis la découverte, la semaine dernière, d’une opération de piratage du registre d’enregistrement des lobbyistes à Bruxelles. Une mystérieuse société financière britannique, baptisée Fare Banks Ltd s’est inscrite, le plus simplement du monde, sur la liste des multiples groupes de pression opérant au sein du quartier européen.

Sur sa fiche d’identité, le cabinet en question affirme réaliser 250 millions d’euros de chiffres d’affaires, un revenu quarante fois supérieur à celui des plus gros cabinets de la place, comme Hill & Knowlton ! Son patron a tout l’air d’être un faux nez cachant un politicien italien, proche de Forza Italia, le parti de Silvio Berlusconi. Le personnage en question, Gennaro Ruggiero, fantaisiste et hâbleur, est également lié à une douzaine d’ONG, également inscrites dans le fichier bruxellois. Ce qui permet à ces dernières d’être associées à l’élaboration des lois.

Read more

Microsoft chiffre à 1 300 000 euros son budget lobbying en Europe

Alter-Eu (Alliance for Lobbying Transparency and Ethics Regulation) est une initiative regroupant de 160 sociétés, syndicats, universitaires, etc. inquiets de la montée du lobbying en Europe et de la perte de la démocratie qui en découle. Elle en appelle ainsi à restaurer la crédibilité des instances européennes en adoptant une plus grande transparence dans ses sources d’influences et de financements. « Cette influence affaiblit la démocratie au sein des processus de décision de l’UE, ce qui reporte, affaiblit ou même parfois bloque des progrès pourtant urgemment nécessaires en termes de réformes sociales, environnementales et de protection des consommateurs ».

Cette transparence implique de connaître les détails sur les investissements placés par les lobbys, mais également avec la diffusion des noms des représentants des diverses industries, chargées d’éclairer plus ou moins fortement les travaux de Bruxelles ou Strasbourg.

Read more